"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 octobre 2017

Prières pour le Portugal, l'Irlande, l'Espagne, et autres pays frappés de catastrophes naturelles



« Chers Pères et Frères, pouvons-nous augmenter la supplication pour le monde et pour les personnes? L’image jointe de catastrophe cosmique nous bouleverse... après les désastres liés récemment aux ouragans... Pouvons-nous ajouter dans la liturgie, et dans tous les offices: “pour les pays dévastés par les cataclysmes, Portugal, Espagne, Irlande... (ajouter les noms de pays!) et pour les personnes sinistrées, prions le Seigneur!” ou même dire l’acathiste à la Mère de Dieu en ajoutant une ou plusieurs des prières qui sont page 531 du Grand Euchologe – en les adaptant éventuellement? Ou l’office de Paraclisis... Nos paroisses ont la mission de porter le monde dans leur prière. »
Père Marc-Antoine Costa de Beauregard

18 octobre 2017

17 octobre 2017

Se dire ou être Chrétien? (st Ignace)


Il ne nous est pas demandé de simplement nous appeler Chrétiens. Il nous est demandé d'ÊTRE Chrétiens à travers nos actes.
Saint Ignace d'Antioche

16 octobre 2017

Ne pas idéaliser autrui (p. Rafaïl)


Lorsque quelqu'un apprend à ne pas attendre grand chose et accepte la réalité pour ce qu'elle est vraiment.. avec toutes ses erreurs et les manquements.. alors il perd progressivement ses illusions. Il n'est tout simplement pas possible d'idéaliser autrui.
Archimandrite Rafaïl Karelin

15 octobre 2017

Un signe de la miséricorde divine (st Silouane)


Lorsque Dieu veut montrer Sa miséricorde envers une personne, Il inspire quelqu'un d'autre afin de prier pour cette personne, et Il l'aide dans cette prière.
saint Silouane l'Athonite

14 octobre 2017

Les vexations et l'orgueil (saint Jean)

"Veillez rigoureusement à vous protéger de toute poussée d'orgueil: il apparaît imperceptiblement, surtout en temps de vexation et d'irritabilité contre les autres pour des causes insignifiantes."
Saint Jean de Cronstadt.





"Keep a strict watch against every appearance of pride : it appears imperceptibly, particularly in time of vexation and irritability against others for unimportant causes."
Saint John of Kronstadt.

13 octobre 2017

12 octobre 2017

Un patriarche parle à sa jeunesse..


"Plus haut que la loi ne peut se trouver que l'amour, plus haut que le droit, la miséricorde, et plus haut que la justice seulement le pardon!"
Le patriarche Alexis II
 

(Ceux que lire ce patriarche dérange, c'est leur droit, il y a d'autres articles sur ce blog, donc on s'entiendra là, merci d'avance! JM)


Traduction de Laurence (et merci de m'avoir permis sa republication)


--------------------------------------------------
 Déclaration du défunt patriarche Alexis II, de sainte mémoire, à la jeunesse russe
Mes chers enfants
J'ai 62 ans. Vous êtes à peu près trois fois plus jeunes. Il est évident que vous aurez à vivre dans un monde qui sera très différent de celui où j'ai passé toute ma vie, à l'exception de la dernière période la plus difficile qu'il me reste à vivre. La société dans laquelle vous vivrez sera plus dure.
J'espère qu'elle comportera moins de pression extérieure, étatique. Mais elle nous poussera d'elle-même à l'action, au choix, à l'activité incessante, à la lutte pour survivre et réussir. Et le fardeau de la liberté est toujours dur, toujours difficile.
La société dans laquelle vous allez entrer (ou dans laquelle on vous conduit) sera sans précédent dans l'histoire. Ce n'est pas un compliment que je lui fais. C'est un avertissement que je vous donne. Le fait est que pour la première fois, une société d'économie concurrentielle va se fonder dans les CONDITIONS d'un effondrement spirituel. La société de l'économie de marché en Europe est née dans le milieu du sévère puritanisme protestant, qui donna une valeur morale et religieuse à l'activité économique et sociale de l'homme. a son tour, l'Eglise Catholique, sortie de la Contre-réforme plus forte qu'elle n'y était entrée, a aidé l'homme à se libérer de "l'unidimension" économique, lui a rappelé qu'il était, avec tous ses semblables, avant tout un enfant de Dieu, et seulement en second lieu, un entrepreneur ou un ouvrier. C'est ce que peut donner aussi, avec beaucoup d'autres rappels spirituels indispensables, notre Eglise Orthodoxe Russe. Mais seront-ils nombreux, ceux qui sont prêts à nous écouter?
Faut-il convaincre aujourd'hui quelqu'un que même dans les années de la perestroïka, notre société dans son ensemble n'est pas devenue plus spirituelle? Il y a des gens, et grâce à Dieu, ils sont assez nombreux, qui ont pu sérieusement s'approcher du monde chrétien et sont devenus plus doux, plus profonds, plus graves. Mais en voyez-vous beaucoup parmi vos amis et êtes-vous prêts vous-mêmes à prendre leurs avis au sérieux?
Aujourd'hui notre société n'a en fait pas de valeurs nationales communes, et les gens qui créent une nouvelle façon de vivre n'ont pas d'inspiration religieuse. C'est pourquoi je crains que les changements, les changements indispensables et inévitables, vont dégringoler lourdement sur beaucoup de destins. Y compris les vôtres. Dieu vous donne le courage et la patience, la capacité de supporter l'adversité, et surtout, qu'il vous donne la faculté de discerner quand vous-mêmes causez du mal aux autres.
Vous allez vivre dans une nouvelle Russie. Dans la Russie qui s'en va maintenant, la Russie communiste, nous n'avons pas seulement beaucoup perdu, nous avons aussi trouvé quelque chose. En particulier, quand l'activité extérieure, sociale était dangereuse, quand l'état diffusait un froid corrosif, les gens ont appris à chérir la chaleur des relations humaines, la chaleur de la vie familiale, ils ont acquis la sage faculté d'être en paix avec leur âme. Les gens avaient peur de s'ouvrir à n'importe qui mais le faisaient entièrement avec quelques proches. Ils avaient faim de vérité et souffraient d'un déficit d'information, mais d'un autre côté, prisaient chaque parcelle de vérité de toute la profondeur de leur âme. Comme je voudrais que cette honnêteté vis à vis de soi-même, devant la Vérité, et aussi cette chaleur humaine et spirituelle fût votre héritage dans le monde où vous allez vivre.
Je suis moine, je n'ai pas de famille, pas d'enfants. Mais je sais au nom de quoi j'ai renoncé à cette grande joie terrestre. On peut renoncer à l'amour pour une seule personne et pour celles qui viendront au monde en conséquence de cet amour au nom d'un autre amour, plus grand, l'amour de Dieu, au nom de la vocation, de la possibilité de se consacrer entièrement au service de tous. Mais j'éprouve une grande amertume à voir tant de jeunes gens renoncer aux enfants au nom de buts très différents et sans commune mesure, au nom du "confort" quotidien. Et non seulement ils y renoncent, mais ils les tuent, ils ne leur permettent même pas de naître, les tuant dans le sein maternel... Le monde dans lequel vous entrez peut devenir celui des assassins sans remords, des assassins qui ne comprennent même pas ce qu'ils ont fait, ce qu'ils ont approuvé. Le christianisme dit que l'homme vient au monde pour qu'après lui, celui-ci devienne au moins un tout petit peu plus clair et meilleur. Le christianisme nous dit qu'on vient au monde pour donner, et non pour utiliser. Et avant tout, on doit se donner soi-même. Je crains qu'aujourd'hui, on soit élevé comme une sorte de «machine à sensations », au plaisir de laquelle doit servir tout le monde environnant. Je dois vous prévenir que le christianisme voit autrement la place de l’homme. Souvenez-vous de la Crucifixion du Christ, souvenez-vous comme il a aimé le monde. Ou bien rappelez-vous les paroles de Pasternak sur la vie humaine : « La vie n’est pourtant qu’un instant, que la dissolution de nous-mêmes en tous les autres, comme une offrande que nous leur faisons ».
Etre chrétien est difficile. Mais c’est justement le christianisme qui a rajeuni le monde. Oui, dans l’Orthodoxie, les anciens, qui ont reçu leur sagesse de l’enseignement de leurs pères spirituels, ont beaucoup d’importance. Mais s’il advient à quelqu’un d’entre vous le bonheur de rencontrer un prêtre, un starets vraiment spirituel, vous verrez combien vit en lui de jeunesse, de joie, de lumière, de forces intérieures et de paix. « Je suis venu, dit le Christ, pour vous donner la vie, et la vie en abondance » (Jean 10.10). Et si la jeunesse est le symbole de la plénitude de la vie, alors le christianisme est vraiment la voie des jeunes.
Que ne vous trouble pas le fait qu’il y ait plus, en nos églises, de vieilles que de jeunes. Dans l’Eglise, il y a aussi de la place pour vous. Et dans votre âme, il y a une place que Dieu a créée pour séjourner en vous-mêmes. Et si cette place est emplie par le Dieu Vivant, et non par des idoles, y compris celle de l’amour-propre et du souci de son propre bien-être, alors en votre âme vous acquerrez le Courage de supporter les avanies du futur, et la miséricorde pour les adoucir, et ‘amour pour ne pas redouter les gens qui ont besoin de vos soins. Que Dieu vous délivre de l’amour de vous-mêmes et vous donne l’esprit de la prière !
Je suis un serviteur du culte. Mais que ne vous trouble pas le fait que les prêtres soient habillés de noir. La joie de Dieu et du salut de l’homme nous la portons dans nos cœurs, car ce n’est pas en vain que le Seigneur dit : « Que ma joie soit avec vous, et votre joie sera complète… Je ne vous la donne pas comme le monde la donne. Que votre cœur ne se trouble ni ne s’effraie ». (Jean 15, 11 ; 14.27). La couleur de nos vêtements souligne la pureté de notre joie, la différencie de ce qui peut satisfaire l’homme en un monde sans Dieu.
Et si au cours de votre vie, vous sentez qu’au fond de votre cœur il y a un vide que rien de ce que vous rencontrez dans le monde ne peut combler, souvenez-vous que le Christ existe, et l’Eglise qui témoigne d’elle-même par les paroles de l’apôtre : « considérés comme des imposteurs, quoique sincères et véritables, comme inconnus, quoique très connus ; comme toujours mourants, et vivants néanmoins ; comme châtiés mais non jusqu’à être tués ; comme tristes et toujours dans la joie ; comme pauvres et enrichissants plusieurs ; comme n’ayant rien et possédant tout. Ma bouche s’ouvre et mon cœur s’étend par l’affection que je vous porte. » (2 Cor.6,8-11).
Avec amour, espoir et inquiétude pour vous.
30 juin 1991
Le patriarche de Moscou Alexis II








ЗАВЕЩАНИЕ Патриарха Алексия II молодежи.


Дорогие мои!
Мне 62 года. Вам приблизительно в три раза меньше. Очевидно, что вам придется жить в мире, который будет сильно отличаться от того мира, в котором я прошел всю свою жизнь за исключением оставшегося и самого сложного для меня отрезка. Общество, в котором будете жить вы, будет более жестким.
Я надеюсь, в нем будет меньше внешнего, государственного принуждения. Но оно само будет принуждать вас к действию, к выбору, к непрестанной активности, к борьбе за выживание и успех. А бремя свободы всегда жестко, всегда трудно.
Общество, в которое вы войдете (или в которое введут вас), будет небывалым еще в истории. Это не похвала ему. Это предостережение вам. Дело в том, что впервые общества конкурентной экономики будет создаваться в УСЛОВИЯХ духовной разрухи. Общество рыночного хозяйствования в Европе возникло в среде строгого протестантского пуританизма, который давал моральную и религиозную оценку хозяйственной и социальной деятельности человека. В свою очередь, Католическая Церковь, вышедшая из Контрреформации более сильной, нежели она вошла в нее, помогала человеку избавиться от экономической «одномерности», напоминала ему, что и он и другие — прежде всего чада Божии, и лишь затем — предприниматели или работники. Это и много других необходимых духовных напоминаний может дать людям и наша Русская Православная Церковь. Но многие ли готовы услышать нас?
Надо ли кого-то убеждать сегодня, что даже на годы перестройки наше общество не стало в целом более духовным? Есть люди — и их, слава Богу, немало, — которые действительно смогли всерьез соприкоснуться с миром христианства и стали мягче, глубже, серьезнее. Но много ли их вы видите среди своих друзей и готовы ли вы сами всерьез прислушаться к их суждениям?
Сегодня у нашего общества по сути нет общенациональных ценностей, а у людей, творящих новый образ жизни, нет религиозных вдохновений. Поэтому, боюсь, тяжким катком прокатятся перемены — необходимые и неизбежные перемены — по очень и очень многим судьбам, В той числе и вашим. Дай Бог вам мужества и терпения, умения самим переносить невзгоды, а главное — дай вам Бог умение замечать, когда вы сами причиняете боль другим.
Вы будете жить в новой России. В той России, которая сейчас уходит, в России коммунистической, мы не только многое теряли, но нечто и приобретали. В частности, в условиях, когда внешняя, общественная активность была опасна, когда государство обжигало холодом, люди особенно учились дорожить теплом человеческого общения, теплом семейной жизни, учились мудрому умению жить миром своей собственной души. Люди боялись открываться всем - но зато до конца раскрывались перед немногими близкими. Люди испытывали голод правды и нехватку информации - но зато всей глубиной души честно переживали каждую крупицу правды.
Как я хотел бы, чтобы честность перед самим собой, перед Истиной, а также эта человеческая, душевная теплота были наследованы вами в тот мир, где будете жить вы.
Я — монах, и у меня нет семьи и нет детей. Но я знаю, ради чего я отказался от этой величайшей земной радости. Можно отказаться от любви к одному человеку и к тем, кто появляется на свет как плод этой любви, ради другой, большей любви — любви к Богу, ради призвания, ради возможности всецело посвятить себя служению всем людям. Но мне чрезвычайно горько видеть, как много молодых людей сегодня отказываются от детей ради совсем иных, абсолютно несоизмеримых целей — ради житейского «благополучия». И не просто отказываются от детей, а убивают их, не дают им даже родиться, убивая их в материнском чреве... Мир, в который вы вступите, может стать миром нераскаянных убийц, убийц, которые даже не поняли, что они совершили, на что они дали согласие.
Христианство говорит, что человек приходит в мир для того, чтобы после него мир стал хоть чуть-чуть светлее и добрее. Христианство говорит, что человек приходит в мир, чтобы дарить, а не чтобы потреблять. И прежде всего человек должен дарить самого себя. Боюсь, что сегодня человек воспитывается так, что он воспринимает самого себя как некое единое «чувствилище», услаждению которого должен служить весь окружающий мир. Я должен предупредить, что христианство иначе видит место человека в иное. Вспомните Распятого Христа, вспомните, как Он возлюбил мир. Или вспомните слова Пастернака о человеческой жизни: «Жизнь ведь тоже только миг, только растворенье нас самих во всех других как бы им в даренье».
Быть христианином трудно. Но именно христианство омолодило мир. Да, в Православии чрезвычайно много значат старцы, умудренные опытом духовные руководители. Но если кому из вас выпадет радость общения с подлинно духовным священником, со старцем, вы увидите, сколько молодости, сколько радости, света, внутренних сил и мира живет в нем. «Я пришел для того, — сказал Христос, — чтоб имели жизнь и имели с избытком». (Ин. 10. 10). И если молодость — это символ полноты жизни, то христианство — это поистине путь молодых.
Пусть вас не смущает то, что в наших храмах больше старушек, чем молодых. В Церкви есть место и для вас. И в вашей душе, в душе каждого из вас есть место, которое создал Бог для того, чтобы Ему Самому пребывать в вас. И если это место будет заполнено Богом Живым, а не идолами — в том числе идолом самолюбия и попечения о собственном благополучии, — то в вашей душе вы обретете и Мужество, чтобы перенести тяготы завтрашнего дня, и милосердие, чтобы их смягчить, и любовь, чтобы не бояться людей, нуждающихся в вашей заботе. Избави вас Бог от себялюбия и дай нам Бог дух молитвы!
Я — священнослужитель. Но пусть вас не вводит в смущение то, что священники ходят в черных одеждах. Радость о Боге и о спасении человека мы носим в наших сердцах — ибо не напрасно сказано Спасителем: «Да радость Моя в вас пребудет, и радость ваша будет совершенна... Не так, как мир дает, Я даю вам. Да не смущается сердце ваше и да не устрашается» (Ин. 15, 11: 14. 27). Цвет наших одежд оттеняет чистоту нашей радости, ее отличие от того, чем может насытить человека обезбоженный мир.
И если в вашей жизни вы почувствуете, что в глубине вашего сердца есть пустота, которую не может заполнить ничто из того, что вам встретилось в мире, вспомните, что есть Христос, что есть Церковь, которая свидетельствует о себе словами апостола: «...нас почитают обманщиками, но мы верны; мы неизвестны, но нас узнают, нас почитают умершими, но вот, мы живы; нас наказывают, но мы не умираем; нас огорчают, но мы всегда радуемся… мы ничего не имеем, но всех обогащаем. Уста наши открыты к вам, сердце наше расширено» (2 Кор. 6,8 -11)

С любовью, надеждой и тревогой за вас.

30 июня 1991 года

10 octobre 2017

Essayez de dire la vérité en toutes choses (Saint Gennadios)

Ornez-vous avec la vérité, essayez de dire la vérité en toutes choses; et ne supportez pas un mensonge, peu importe qui vous le demande.
Si tu dis la vérité et que quelqu'un s'énerve contre toi, ne sois pas fâché, mais réconforte-toi avec les paroles du Seigneur:
"Heureux ceux qui sont persécutés pour la vérité, car le Royaume des Cieux est à eux" (Mt 5,10).
Saint Gennadios de Constantinople




Adorn yourself with truth, try to speak truth in all things; and do not support a lie, no matter who asks you.
If you speak the truth and someone gets mad at you, don't be upset, but take comfort in the words of the Lord:
Blessed are those who are persecuted for the sake of truth, for theirs is the Kingdom of Heaven (Matt. 5:10).
+St. Gennadius of Constantinople

09 octobre 2017

Saint Denis, premier évêque de Paris


 Saints DENIS, premier évêque de Lutèce (Paris), un des Sept Apôtres de la Gaule (avec saints Gatien, Trophime, Paul, Saturnin, Austremoine et Martial), RUSTIQUE et ELEUTHERE, martyrs (probablement sous Valérien vers 258). (Office à saint Denis de Paris composé en français par le père Denis Guillaume et publié au tome X du Supplément aux Ménées.)

Tropaire ton 4
Disciple de saint Paul selon la Tradition,*
Tu quittas Athènes en ton Hellade natale*
Pour venir prêcher l'Evangile à Lutèce.*
Tu donnas ta vie en martyre pour le Christ,*
Et tu intercèdes auprès du Dieu Sauveur,*
Afin qu'Il accorde à nos âmes le salut!


Hymne à Saint Denis

Conseiller prudent et intègre,
Flambeau de la ville des dieux,
Messire Denys, noble Athénien,
Conduit le sort de son pays.

Un étranger, soudainement,
Se lève dans l'Aréopage ;
Verbe de feu en un corps frêle,
Seigneur Paul parle de son Dieu.

Ce Dieu unique et inconnu,
En Qui nous avons mouvement,
L'être, la vie et l'existence,
Lui fait blessure spirituelle.

Denys s'avance, émerveillé
Il suit les splendeurs angéliques,
Jusqu'en lumière d'ignorance,
Et source d'Abîme divin.

Mais le Christ l'appelle au combat,
La terre gauloise l'attend ;
Il quitte la brillante Athènes,
Et porte son cœur à Paris.

Il paît Lutèce avec amour,
Et dans l'île de la Cité,
Il établit les fondements,
D'orthodoxe théologie.

Les idoles d'or et d'argent,
Guettent Denys et le saisissent.
Théologie grande et sublime,
Tu n'es prêchée qu'avec martyre.*

Au long de sauvages supplices,
Qui les mordent sans les toucher,
Nobles amis, fiers compagnons,
Rustique, Eleuthère le suivent.

Sur la colline de Mercure,
Ces héros sont décapités,
Leur sang couronne notre ville,
Et magnifie la Trinité.

Saint Denys, Maître de Sagesse,
Patron benoît de notre Ecole,
Greffe nos cœurs et nos esprits,
A la Vigne qui donne vie !

Gloire au Père indéfinissable,
A son Fils et Verbe, Jésus,
A l'Esprit Saint dans le Mystère,.
Dès maintenant et dans les siècles ! Amen








LA PREMIERE CATHEDRALE DE PARIS !
14bis rue Pierre Nicole, Paris V°

La première cathédrale de Paris… souterraine et clandestine
Saint Denis est arrivé à Lutèce pour y précher le Christ Jésus. Mais très vite, les autorités font la chasse aux chrétiens et des exactions sont commises à leur encontre. Denis est contraint de s’éloigner du coeur de la ville. Il se réfugie alors dans une crypte sur la rive gauche de la Seine. C’est là que sont célébrées les premières Liturgies. La crypte de Saint Denis a, par chance, été laissée sauve lors de la Révolution, sans doute parcequ’elle était dissimulée dans un sous-sol. Située au 14, bis rue Pierre Nicole à Paris Vème, peu de personnes l’ont visitée, étant donné qu’elle se trouve dans un parking souterrain privé.
Cette crypte est la première cathédrale de Paris !
La cathédrale primitive a fait place à un oratoire au VIIème siècle, à une église 100 ans plus tard, puis à un prieuré au XIIéme siècle. Enfin au début du XVIIéme siècle, les carmélites de Notre-Dame-des-Champs s'installèrent en ces lieux. En 1802, fut construit ici un nouveau couvent, démoli en 1908.... Il reste quelques éléments épars, en plus de la crypte..quelques fragments de murs et une rosace ...à l'intérieur des jardins du 14bis, rue Pierre-Nicole..

"Métronome" histoire de Paris au rythme du métro parisien.Lorant Deutsch. ed Michel Lafont. « Puisque St Denis fut le premier évêque de Paris,l'église clandestine dans laquelle il catéchisa fut bien la première cathédrale.[...]
Après avoir traversé le Blv St Michel, on pénètre dans la rue Pierre-Nicole [...] .
Impavide,le gardien de l'immeuble refuse l'accès à l'historien égaré.Propriété privée, on n'entre pas ! Pour pénétré les lieux et retrouver le souvenir de Denis, il faut insister.[...]
Un ascenseur, un parking ou les voitures sont bien garées dans de petites cases régulières dessinées à la peinture blanches, et soudain une porte discrète... Cet obstacle franchi, on entre dans le passé.[...] Les voûtes ont été stabilisées et restaurées au XIX° siècle, mais ailleurs surgissent de plus anciens témoignages. Sous une pierre tombale dort saint Reginald, mort en 1220, [...].
La longue nef se prolonge jusqu'à l'autel sur lequel trône la statue de St Denis.[...].
Les guides destinés aux touristes d' il y a cent ans mentionnaient encore cette crypte. Et puis, elle fut englobée dans les caves du bâtiment qui s'éleva. Ce qui reste de la première cathédrale de Paris reste caché sous le parking, partie intégrante de la copropriété qui maintien les lieux en l'état,[...]. Situation absurde : ce témoignage unique des premiers chrétiens de Paris survit par la bonne volonté de quelques particuliers ![...]. »

In "Métronome" histoire de Paris au rythme du métro parisien.Lorant Deutsch. ed Michel Lafont.
Si vous souhaitez voir la première cathédrale de Paris, tentez votre chance au 14, bis rue Pierre Nicole. Comme évoqué plus haut, l’endroit est privé, mais on vous autorisera peut-être à rentrer. Il faut descendre au parking souterrain. Au fond, il y a une porte discrète qui descend jusqu’à la crypte sacrée.




08 octobre 2017

Quand on laisse l'amour de Dieu nous envahir (p. Sophrony)

L'éternité est entrée dans mon coeur, doucement mais avec force, et mon esprit connaissait la béatitude de se sentir fondre dans la flamme d'amour venant du cœur. Cette fusion de tout mon être, du mental, du cœur et du corps, m' a donné un sentiment d'intégrité de l'être, un état aussi différent que possible de la division habituelle du mental, de l'âme et du corps.
P. Sophrony de Maldon




Eternity entered sweetly but forcefully into my heart, and my mind knew the blessedness of feeling oneself melting in the flame of love coming from the heart. This fusion of my entire being, of the mind, the heart, and the body, gave me a feeling of the integrity of being, a state as different as possible from the habitual division of mind, soul, and body.
- Elder Sophrony

06 octobre 2017

Se tourner vers l'Orthodoxie est difficile pour certains (p. Raphaël)

Il me semble qu'il est plus facile de se tourner vers l'Orthodoxie pour un non-Chrétien que pour un hétérodoxe, et le plus dur de tous – c'est pour les "pharisiens" Orthodoxes, et aussi les modernistes qui cherchent constamment des compromis entre les enseignements du Christ et l'esprit de ce monde impie et corrompu.
Archimandrite Raphael (Karelin)





It seems to me it's easier for a non-Christian to turn to Orthodoxy than for a heterodox, and the hardest of all— Orthodox pharisees, and also modernists who constantly seek compromises between the teachings of Christ and the spirit of the godless and corrupt world.

Archimandrite Raphael (Karelin)

05 octobre 2017

Subir des contrariétés, cadeau de Dieu? (st Païssios)

Parfois, Dieu permet à un proche ou à un collègue de nous causer des problèmes afin d'exercer notre patience et notre humilité. Cependant, au lieu d'être reconnaissants pour la chance que Dieu nous offre, nous réagissons et refusons d'être guéris. C'est comme de refuser de payer le médecin qui nous administre une piqûre quand nous sommes malades.
saint Païssios l'Athonite




Sometimes God allows for a relative or a fellow worker to cause us problems in order to exercise our patience and humbleness. However, instead of being grateful for the chance God gives us, we react and refuse to be cured. It is like refusing to pay the doctor who is giving us a shot when we are ill.
saint Paisios of Athos

04 octobre 2017

La prière, respiration spirituelle (st Jean)


La prière, cest la respiration spirituelle. Lorsque nous prions, nous respirons dans le Saint Esprit. Dès lors, toutes les prières ecclésiales sont des respirations du Saint Esprit. Comme si elles étaient de l'air spirituel, et aussi de la lumière, du feu spirituel, de la nourriture spirituelle, et du vêtement spirituel.
Saint Jean de Cronstadt

03 octobre 2017

priez pour les malades (st Païssios)


Si nous ne prions pas pour les malades, alors la maladie se développera naturellement. Mais si nous prions pour eux, cela peut changer le cours naturel des choses. Dès lors, priez toujours pour les malades.
Saint Païssios l'Athonite

02 octobre 2017

écrire sur les murs


"Dieu écrivait sur les murs, bien avant que Facebook ne rende cela populaire!"

Daniel 5, 1-6; 22-30
Le roi Balthazar donna un grand festin pour ses seigneurs, qui étaient au nombre de mille, et devant ces mille il but du vin. Ayant goûté le vin, Balthazar ordonna d’apporter les vases d’or et d’argent que son père Nabuchodonosor avait pris au sanctuaire de Jérusalem, pour y faire boire le roi, ses seigneurs, ses concubines et ses chanteuses. On apporta donc les vases d’or et d’argent pris au sanctuaire du Temple de Dieu à Jérusalem, et y burent le roi et ses seigneurs, ses concubines et ses chanteuses.  Ils burent du vin et firent louange aux dieux d’or et d’argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre. Soudain apparurent des doigts de main humaine qui se mirent à écrire, derrière le lampadaire, sur le plâtre du mur du palais royal, et le roi vit la paume de la main qui écrivait. Alors le roi changea de couleur, ses pensées se troublèrent, les jointures de ses hanches se relâchèrent et ses genoux se mirent à s’entrechoquer. [...]
[Daniel : ] Mais toi, Balthazar, son fils, tu n’as pas humilié ton coeur, bien que tu aies su tout cela:  tu t’es exalté contre le Seigneur du Ciel, tu t’es fait apporter les vases de son Temple, et toi, tes seigneurs, tes concubines et tes chanteuses, vous y avez bu du vin, et avez fait louange aux dieux d’or et d’argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre, qui ne voient, n’entendent, ni ne comprennent, et tu n’as pas glorifié le Dieu qui tient ton souffle entre ses mains et de qui relèvent toutes tes voies.  Il a donc envoyé cette main qui, toute seule, a tracé cette écriture.  L’écriture tracée, c’est: Mené, Mené, Teqel et Parsin.  Voici l’interprétation de ces mots. Mené: Dieu a mesuré ton royaume et l’a livré;  Teqel: Tu as été pesé dans la balance et ton poids se trouve en défaut;  Parsin: ton royaume a été divisé et donné aux Médes et aux Perses."  Alors Balthazar ordonna de revêtir Daniel de pourpre, de lui mettre au cou une chaîne d’or et de proclamer qu’il gouvernerait en troisième dans le royaume. Cette nuit-là, le roi chaldéen Balthazar fut assassiné

(Tableau original : Rembrandt, 1636, musée à London, face Trafalgar square)

30 septembre 2017

Aucun plaisir terrestre ne peut vraiment satisfaire notre cœur (saint Innocent)

"Aucun plaisir terrestre ne peut vraiment satisfaire notre cœur. Nous sommes des étrangers sur la Terre, des pèlerins et des voyageurs; notre maison et notre patrie sont là-haut dans les Cieux, dans le Royaume céleste; et il n'existe rien sur Terre qui puisse parfaitement satisfaire nos désirs. Qu'un homme possède le monde entier et tout ce qu'il y a dans ce monde, mais tout cela ne l'intéressera pas pendant plus d'une minute, pour ainsi dire, et cela ne satisfera jamais son cœur; car le cœur de l'homme ne peut être pleinement satisfait que par l'amour de Dieu, et c'est pourquoi Dieu seul peut remplir le cœur et l'âme de l'homme et étancher la soif de ses désirs."
Saint Innocent d'Alaska





"Truly not a single earthly pleasure can satisfy our heart. We are strangers on earth, pilgrims and travelers; our home and fatherland are there in heaven, in the heavenly Kingdom; and there do not exist on earth things which could perfectly satisfy our desires. Let a man own the whole world and all that is in the world, yet all that will not interest him for more than a minute, so to speak, and it will never satisfy his heart; for the heart of man can be fully satisfied only by the love of God, and therefore God alone can fill the heart and soul of man and quench the thirst of his desires."
St. Innocent of Alaska

29 septembre 2017

La source cachée (Seraphim)

Il est une source d'eau
Cachée au fond du cœur
Souvent retrouvée, mais souvent reperdue
Un lieu où boire à l'eau de la vie
Perdue dans la forêt, à cause des arbres
Un lieu vers lequel nous voyageons sans cesse
Pas dans l'agitation de l'errance
Mais en restant immobile
Acceptant l'Esprit comme notre Guide.

Dieu soit avec vous

Seraphim l'indigne





Hidden Spring

There is a wellspring
Hidden deep within the heart
Often found, yet often lost
A place to drink from the water of life
Lost in the forest, on account of the trees
A place to which we ceaselessly journey
Not through restless wandering
But by remaining still
Accepting the Spirit as our Guide.

God be with you

Unworthy Seraphim

28 septembre 2017

Chercher l'amour (saint Nikon)

Celui qui veut acquérir l'amour doit rejeter toute pensée malicieuse et malveillante, sans parler des actes et des paroles, et pardonner toutes les offenses, justes et injustes.
Saint Nikon d'Optina





He who wants to acquire love must reject every malicious and malevolent thought, let alone deeds and words, and must forgive all offenses, just and unjust.
St Nikon of Optina

26 septembre 2017

Le dernier combat à mener (saint Antoine)

Abba Antoine a dit:"Celui qui est assis dans la solitude et le calme a échappé à trois guerres: celles d'entendre, de parler et de voir. Il ne reste plus qu'une seule guerre à mener, et c'est la bataille dans votre cœur."



Abba Anthony said: “Whoever sits in solitude and is quiet has escaped from three wars: those of hearing, speaking, and seeing. Then there is only one war left in which to fight, and that is the battle for your own heart.”

24 septembre 2017

Trouver la paix de Dieu (st Isaac)


Toutes les voies que prennent les hommes en ce monde n'apportent pas la paix, à moins qu'ils ne commencent à espérer en Dieu.
saint Isaac le Syrien

23 septembre 2017

le chemin vers Dieu (saint Isaac)


Le chemin vers Dieu est une croix au quotidien. Personne n'est jamais facilement allé au Ciel. Nous savons où mène la voie facile.
Saint Isaac le Syrien

22 septembre 2017

Les "petits" péchés (st Marc)


Le diable nous fait croire que les petits péchés sont sans importance, car autrement, il ne parviendrait pas à nous faire chuter par de grands péchés.
saint Marc l'Ascète

21 septembre 2017

20 septembre 2017

Comment chasser les ténèbres de votre âme (st Porphyrios)


Ne luttez pas pour chasser les ténèbres hors de la chambre de votre âme.
Faites-y une petite ouverture pour que la lumière y entre, et alors les ténèbres disparaîtront.
Saint Porphyrios

17 septembre 2017

La joie est le mystère de ma vie (p. Braga)


"Mes chers amis, je pense que le mystère de ma vie, c'est la joie. Et je ne me lasse jamais de dire à tout le monde d'être joyeux. Pourquoi devrions-nous être tristes, alors que nous appartenons au Seigneur, et qu'Il nous aime tant qu'Il ne peut cesser de poser Son regard sur nous, comme une mère qui "dévore" son bébé du regard?"
Archimandrite Roman Braga


la biographie du père Braga rappelle tous les sévices qu'il a subis, comme tant d'autres Chrétiens, pendant le régime socialiste en Roumanie. A mettre en perspective avec la joie intérieure!
http://orthodoxcanada.ca/Archimandrite_Roman_(Braga)

16 septembre 2017

La haine, c'est d'abord un problème en soi-même (p. Stephen)

Si vous détestez quelqu'un, vous n'avez pas besoin de le lui dire. Cette haine nous concerne nous-mêmes, avant tout, et pas notre prochain.
Je ne veux pas dire qu'il n' y ai rien dans l'autre qui ne soit l'objet de cette haine, mais la haine a son existence propre. C'est la preuve que quelque chose ne va pas en nous. À moins et jusqu'à ce qu'on s'occupe de ce "quelque chose" - nous n'avons vraiment aucun moyen de connaître ce qui est vrai au dehors de nous-mêmes.
D'abord, réfléchissez à l'énergie qui y est associée. L'énergie est générée de l'intérieur de nous-mêmes - et non de l'extérieur. Je pense que l'impulsion primaire, ce sont les blessures profondes de la honte, non reconnue, non soignée, même pas consciemment. C'est la forme la plus profonde de la douleur. La haine (et la plupart des colères, anxiétés et dépressions) est en grande partie le résultat de la honte. C'est le "bruit" qu'elle génère. La haine, etc., ne sont pas des réactions rationnelles - elles sont beaucoup plus profondes - tout à fait inarticulées et pré-verbales.
Je ne pense pas qu'on puisse faire grand-chose contre la haine des autres. La plupart du temps, travailler sur des limites - au sein desquelles nous pouvons nous protéger, si c'est possible.
Père Stephen Freeman (OCA)




If you hate someone, you do not actually need to tell them that. Hatred is not about them, it's about our own selves.
 I do not mean to imply that there's nothing there in the other that is the object of hate - but hate is it's own thing. It's evidence of something within our own selves. Unless and until that "something" is dealt with - we really have no way of knowing what is true outside of ourselves.
 First - think of the energy associated with it. The energy is being generated from within our own selves - not from the outside. I think the primary drive are deep wounds of shame, unacknowledged, untended, even unknown consciously. It is the deepest form of pain. Hate (and most anger, anxiety and depression) are largely the result of shame. They are the "noise" that it generates. Hate, etc., are not rational reactions - they are much, much deeper - quite inarticulate and pre-verbal.
 I don't think there is much we can do about other people's hate. Mostly, work on boundaries - in which we can protect ourselves if possible.

Fr. Stephen Freeman

Saint Anna Orthodox Church,
Oak Ridge, TN, United States
https://www.stanneorthodoxchurch.com

15 septembre 2017

L'Église, fidèle au Christ depuis 2000 ans

L'Église Orthodoxe est évangélique, mais pas Protestante. Elle est orthodoxe, mais pas Juive. Elle est catholique, mais pas Romaine. Elle n'est pas confessionnelle - elle est d'avant les Confessions. Elle a cru, enseigné, préservé, défendu et est morte pour la Foi des Apôtres depuis le Jour de la Pentecôte il y a 2000 ans.
Steve Robinson & Bill Gould




The Orthodox Church is evangelical, but not Protestant. It is orthodox, but not Jewish. It is catholic, but not Roman. It isn’t non-denominational – it is pre-denominational. It has believed, taught, preserved, defended and died for the Faith of the Apostles since the Day of Pentecost 2000 years ago.
Steve Robinson and Bill Gould

14 septembre 2017

Toute une paroisse protégée de l'ouragan Irma par saint Dimitri de Thessaloniki (sep 2017)

La paroisse du père Johanes Jacobse a reçu une grâce du Ciel pendant l'ouragan Irma. Située au milieu de ce qui est devenu la zone imprévue de passage d'Irma, quand bien même les dégâts généraux sont importants - il a aussi publié 10 photos personelles du lendemain de l'ouragan -, non seulement l'église a été épargnée, mais aussi les maisons de tous les paroissiens. Et personne de sa paroisse n'a été blessé ou tué. Et l'église a reçu un surplus de grâce : une icône de saint Dimitri de Thessaloniki, avec relique, a tout embaumé d'odeur du myron, exsudant à travers le plastique.
On priait pour cette paroisse jusqu'en Grèce. Petite église de mission fondée par ce prêtre né aux Pays-Bas, ayant fait ses études à Thessaloniki et au séminaire Saint Vladimir aux USA, et prêtre du patriarcat grec-orthodoxe d'Antioche en Floride, bien connu des auditeurs de Ancien Faith Radio.

Gloire à Dieu.

"J'ai examiné l'église. Seulement un peu d'infiltration d'eau. J'avais enlevé tous les objets de l'Autel avant qu'Irma ne surgisse en ville, afin de les protéger au cas où une fenêtre se briserait.

Après avoir vérifié l'église aujourd'hui, je suis entré dans mon bureau (dans l'obscurité, pas de courant électrique) et alors que j'ouvrais la porte, un arôme très fort de myrrhe a rempli le bureau, et par "fort" je veux dire qu'il était "palpable".

J'ai localisé la source, ça provenait de cette icône qui avait un peu de myrrhe des reliques de Saint Dimitri de Thessalonique. Elle a exsudé à travers le plastique.

Les Orthodoxes en comprendront le sens. C'est un signe de la protection de Saint Dimitri pour notre paroisse. J'ai placé l'icône sur notre Autel encore vide.

Dieu est glorifié par Ses Saints.

J'écris ceci dans le noir. Pas de courant.

Saint Païssios et Saint Panteleimon, voire même Saint Dimitri (étant donné la myrrhe - voir ci-dessus) sont intervenus. Des prières ont été élevées en Grèce et dans cette région, simultanément des centaines (milliers?) de personnes, tant de prières pour demander l'intervention divine. Quelques actions accomplies du côté de la Floride ont achevé le tout. C'est à ce moment-là que j'ai su qu'Irma se dégraderait rapidement et que j'ai annoncé qu'il pourrait le faire. Lorsque Joe Bastardi a dit que le front sud [
de l'ouragan] s'affaiblissait et qu'il n'avait pas prévu cela, j'avais ma confirmation. J'ai envoyé un texto à des amis de la région de Tampa pour leur dire de ne pas s'inquiéter. Au moment où Irma les atteindrait, ça ne serait plus qu'un ouragan de classe 1 ou une tempête tropicale.

P. Johanes"

la paroisse :
http://stpeterorthodoxchurch.com

source info & photos :







13 septembre 2017

Ce monde tourne fou (p. Païssios)

Ce que je vois autour de moi pourrait me rendre fou, si je ne savais pas que peu importe ce qui se passe, Dieu aura le dernier mot.
Saint Païssios l'Athonite

10 septembre 2017

Sans la grâce de Dieu, pas d'illumination intérieure (staretz Joseph)

Si la grâce de Dieu n'éclaire pas l'homme, quand bien même vous lui diriez beaucoup de bonnes paroles, elles ne lui apporteront aucun bénéfice. La personne vous écoute un moment, mais peu après, elle retourne à ce qui la tient captive. Cependant, si la grâce agit immédiatement, en même temps que vos paroles, alors un changement surgit à ce moment-là, correspondant à la prédisposition de la personne. Et dès ce moment-là, sa vie est transformée. Ceci a arrive à ceux qui n'ont pas endurci leur oreille et leur conscience.
Ancien Joseph l'Hésychaste, "Vases précieux du Saint Esprit"

09 septembre 2017

Saint Omer, évêque de Thérouanne (9 septembre)

Enluminure : L'évêque saint Omer et le roi Dagobert 1er

Saint OMER (OMAR, AUDEMAR, AUDOMARUS), natif du Cotentin, moine de Luxueil en Franche-Comté, puis évêque de Thérouanne en Artois, fondateur d'un monastère qui allait donner naissance à la ville de Saint-Omer (667 ou 670). (Office composé en français par le père Denis Guillaume et publié au tome XVI du Supplément aux Ménées.)

Saint Omer naquit, vers la fin du 6ième, à Orval, près de Coutance (Normandie), de parents fort pieux. Son père s'appelait Friulphe et sa mère Domitta. Ils eurent grand soin de former dans les lettres et la vertu ce cher fils, qui était l'unique fruit de leur mariage. Après la mort de Domitta, la grâce croissant en lui avec l'âge, il résolut de renoncer au monde et de devenir moine; il réussi même à convaincre son père à l'y suivre. Ils vendirent donc leurs biens pour en distribuer l'argent aux pauvres. Et ainsi, pauvres des biens de la terre, mais riches des biens du Ciel, morts au monde et ne vivant qu'en Jésus-Christ, fidèles à la grâce et ennemis du démon, ils se rendirent au monastère de Luxeuil, la célèbre école monastique du désert des Vosges d'où sortaient tant de saints. Ils y furent cordialement accueillis par l'abbé saint Eustaise (612 ou 615), successeur du fondateur saint Colomban. Et après les avoir soumis à de rudes épreuves pour les débarrasser de tout lien terrestre et surtout de leur mutuel attachement, les admit ensemble à la vie monastique. Friulphe y persévéra jusqu'à la fin et mourut saintement.

Saint Omer devint bientôt un modèle pour les autres frères. Il était chaste de corps et d'esprit, premier à l'obéissance et dans l'humilité, le plus versé dans la connaissance chrétienne, le plus aimable par sa charité et par sa douceur, et grand ascète par l'austérité des jeûnes et des veilles. Cette ferveur ne se ralentit pas dans la suite des années, comme cela arrive trop souvent aux jeunes gens qui commencent à servir Dieu avec beaucoup d'ardeur, et se relâchent après par leur négligence. Elle augmenta tellement, que sa réputation se répandit par tout le royaume Franc. Le roi Dagobert 1er, en étant informé, le fit élire évêque de Thérouanne par les suffrages libres du clergé et du peuple. Saint Achair, évêque de Tournai et Noyon, y contribua beaucoup.

Saint Omer trouva dans son diocèse une occupation digne de son zèle apostolique. Les Morins, peuplade du diocèse de Thérouanne, étaient malheureusement retombés dans le paganisme, d'où ils avaient été tirés par les prédications de saint Victoric et de saint Fuscien, illustres martyrs de Jésus-Christ, à Amiens, où ils furent mis à mort par la cruauté du préfet Rictiovare. Il travailla avec tant d'application à ramener ses ouailles à la Foi Chrétienne, qu'après les avoir éclairées des lumières de l'Évangile, il fit brûler leurs idoles et bannit entièrement de son diocèse les cultes des faux dieux. Il fut aidé dans cette sainte expédition par saint Bertin, saint Momrnolin et saint Bertrand, qui le secondèrent avec son zèle, comme ses fidèles disciples.

Parmi les épisodes de sa vie, lorsqu'il était à Boulogne, petite ville de son diocèse, un prêtre lui demanda permission d'aller se détendre sur le bord de la mer. Le saint, à qui Dieu avait révélé le malheur qui lui arriverait s'il y allait, lui défendit expressément de le faire. Le clerc désobéit, et, ayant trouvé un petit bateau qui servait à passer la rivière à l'endroit où elle se décharge dans la mer, il grimpa dedans pour se promener le long du rivage; mais une furieuse tempête s'étant élevée tout à coup, il se retrouva vite en danger de faire naufrage. Le péril le fit réfléchir, et il se repentit de sa faute, et, se voyant à la merci des vents sans savoir où il était, il implora l'assistance du saint évêque. Après sa prière, il aborda à terre; mais il fut bien surpris de se voir à la côte d'Angleterre. La crainte de tomber entre les mains des bandits, dans un pays si éloigné, lui fit redoubler ses prières ; il supplia de nouveau le saint de ne pas l'abandonner. Se confiant en sa bonté pastorale, qu'il était sûr être informée par un esprit prophétique du péril dans lequel il se trouvait, il remonte sur le bateau, et, menant une bonne navigation, il arrive en peu de temps au même lieu d'où il était parti. Il courut aussitôt auprès du saint, se prosterna devant lui pour lui demander pardon de sa désobéissance, lui raconta tout ce qui s'était passé, et le remercia de la grâce qu'il avait obtenue par son intercession. Saint Omer le reprit sévèrement de sa faute, et, lui ayant fait réfléchir sur la punition que Dieu tire de ceux qui désobéissent à un ordre sage de leur évêque, il lui interdisit de parler de ce qui s'était passé, et le jeune clerc garda le silence jusqu'après la mort du saint évêque.

Une autre fois, en visite pastorale dans son diocèse, il se reposa sous un arbre près d'un village appelé Jernac (à présent Journi), pour se remettre un peu de la fatigue du chemin. A son réveil, il fit planter, au même endroit où il s'était assis, une croix de bois, sur laquelle, la nuit suivante, on vit paraître une admirable clarté. Depuis, les fidèles honorèrent singulièrement ce même lieu, comme ayant été consacré par la présence d'un si saint homme. Tous les malades qui le visitent par dévotion y reçoivent la guérison de leurs maux.

Vers la fin de sa vie, 667 ou 668, saint Omer rendit visite à saint Aubert, évêque de Cambrai et Arras, à l'occasion de la translation des reliques de Saint Vaast vers l'abbaye. Devenu aveugle, il y fut guéri mais par humilité, Saint Omer préfèra la pauvreté de la cécité et il redevint aveugle. Il aida à la fondation de nombreux monastères et prit la direction spirituelle de saint Vincent de Soignies et sainte Waudru. Il fut également l'éducateur de saint Landelin. Plus tard, saint Fulbert de Chartres en écrivit la vie et les miracles.


Tropaire de saint Omer de Thérouanne, ton 1
Ta mère morte, tu partis avec ton père, devenir moine au monastère de Luxeuil.
Sous la guidance spirituelle d'Eustaise,
Tu acquis les plus hautes vertus monastiques,
Avant que d'être élu évêque de Thérouanne.
Ô saint Omer prie pour le salut de nos âmes!


icône du diacre Paul
icône à commander au monastère de Pervijze

08 septembre 2017

07 septembre 2017

06 septembre 2017

04 septembre 2017

Un père spirituel, ça "porte" le péché de son enfant (saint Nikon)


En priant dans le Jardin de Getsemani, notre Seigneur a donné pour tout père spirituel l'image de la relation qu'il devrait avoir avec ses enfants spirituels, car il prend leurs péchés sur lui-même. Quelle énorme tâche, et quel poids de ce que le père spirituel doit endurer.
Saint Nikon d'Optina

01 septembre 2017

l'illusion du passé nous voile l'avenir (saint Nicolas Velimirovic / prières sur le lac)

Existe-t'il des jours passés, ô homme, que tu aimerais revivre? Ils t'attirent tous comme la soie, et à présent il sont derrière toi comme une toile d'araignée. Ils t'ont salué comme le miel, mais tu les as salués comme de la puanteur. Tous étaient totalement remplis d'illusion et du péché.
Vois comment au clair de lune, les plans d'eau ressemblent à des miroirs. Et comme tous les jours qui ont été éclairés de ta légèreté d'être, ressemblent à des miroirs. Mais alors que tu avançais d'un jour vers l'autre, les faux miroirs ont craqué comme la fine glace, et tu as dû progresser à travers l'eau et la boue.
 
Un jour qui a un matin et un soir comme portes cochères peut-il être un jour?

Seigneur lumineux, mon âme est accablée d'illusions et aspire après un seul jour - pour ce jour sans portes, ce jour d'où mon âme est partie et a sombré dans les ombres mouvantes - pour Ton jour, que j'appelais mon jour, quand j'étais un avec Toi.

Y a-t-il un bonheur passé, ô homme, auquel tu voudrais retourner?

De deux parties de la même douceur, la seconde est la plus banale. Tu détournerais ta tête d'ennui face au bonheur d'hier, si elle était présentée à la table d'aujourd'hui.

Ces moments de bonheur ne te sont donnés que pour te faire désirer le bonheur au sein du Seigneur éternel; et des temps de malheur te sont donnés, pour t'éveiller du rêve bercé d'illusions.

Seigneur, Seigneur, Seigneur, mon seul bonheur, est-ce que tu offriras un abri à ton pèlerin blessé?

Seigneur, ma jeunesse sans âge, mes yeux se baigneront en Toi et brilleront plus que le soleil.

Tu recueilles soigneusement les larmes des justes, et avec eux Tu rajeunis les mondes.

Prières sur le Lac - III - par saint Nicolas (Velimirovic)



Are there days gone by, O man, to which you would wish to return? They all attracted you like silk, and now remain behind you like a cobweb. Like honey they greeted you, like stench you bade them farewell. All were totally filled with illusion and sin.

 See how all the pools of water in the moonlight resemble mirrors; and how all the days that were lit up with your levity resemble mirrors. But as you stepped from one day to the next, the false mirrors cracked like thin ice, and you waded through the water and mud.

 Can a day that has a morning and an evening as doorways be a day?

 O luminous Lord, my soul is burdened with illusions and longs for one day—for the day without doorways, the day from which my soul has departed and sunk into the shifting shadows—for Your day, which I used to call my day, when I was one with You.

 Is there any happiness gone by, O man, to which you would wish to return?

 Of two morsels of the same sweetness the second is the more trite. You would turn your head away in boredom from yesterday's happiness, if it were set out on today's table.

 Moments of happiness are given to you only in order to leave you longing for tme happiness in the bosom of the everhappy Lord; and ages of unhappiness are given to you, to waken you out of the drowsy dream of illusions.

 O Lord, Lord, my only happiness, will You provide shelter for Your injured pilgrim?

 O Lord, my ageless youth, my eyes shall bathe in You and shine more radiantly than the sun.

 You carefully collect the tears of the righteous, and with them You rejuvenate worlds.

Prayers on the Lake - III - st Nicholas (Velimirovic)

29 août 2017

Saint Jean le Baptiste et son martyre (saints Nicolas & Gennade)

Hymne de louange : saint Jean le Baptiste
par saint Nikolai Velimirovich
O saint Jean, merveilleux Baptiste,
Du Sauveur, tu fus le glorieux Précurseur,
Et par ta pureté, tu touchas les âmes humaines.
Et tel une trompette terrifiante, tonna depuis le Jourdain,
Réveillant les hommes de leur torpeur et leus vices habituels,
Alors que la cognée était déjà près des racines.
A genoux devant toi, je te prie :
Aide-moi à résister à toute tentation.
Très puissant prophète, je me courbe vers toi,
Et à genoux je pleure devant toi:
De ton coeur, accorde-moi la force d'un lion,
De ton esprit, accorde-moi la candeur angélique.
Accorde-moi ta force afin que je mette en pratique
D'être soumis à Dieu, et d'être maître de moi,
De baptiser par le jeûne, de purifier par les vigiles nocturnes,
D'adoucir par la prière et les visions célestes,
Et vers tout martyr, de marcher sans crainte
Avec to courage et avec une forte Foi.
O saint Jean, élu de Dieu,
Et glorieux martyr pour la suprême justice,
Toi, dont les armées impies sont effrayées,
Ne reste pas sourd à mes prières,
Mais renforce-moi par tes prières,
Afin que je me tienne comme un vrai cierge devant le Seigneur.

Prologue d'Ochrid

[...]
"La Décollation de saint Jean le Baptiste, une Fête établie par l'Église, est aussi un jour de jeûne strict, car les Chrétiens sont affligés de la violente mort du saint. Dans certaines cultures Orthodoxes, les personnes pieuses ne mangeront même pas d'un récipient plat, n'utiliseront pas de couteau, ni ne mangeront d'aliment de forme ronde en ce jour."

"Ornez-vous avec la vérité, essayez de dire la vérité en toutes choses. Et ne soutenez pas un mensonge, peu importe qui vous demande de le faire. Si vous dites la vérité et que quelqu'un s'en emporte contre vous, ne soyez pas déçu, mais réconfortez-vous avec les paroles du Seigneur : 'Bienheureux les persécutés pour la vérité, car le Royaume des Cieux est à eux' (Mt 5,10)."
Saint Gennade de Constantinople, la chaîne d'or, 26,29





HYMN OF PRAISE: SAINT JOHN THE BAPTIST
by St. Nikolai Velimirovich
O Saint John, wonderful Baptizer,
Of the Savior, you were the glorious Forerunner,
You, with your purity, touched human souls
And, as an awesome trumpet, from the Jordan resounded
From sleep and idle vices, awakening men,
When the axe was near to the root.
To you I bow, to you I pray:
Every temptation, help me to resist.
Prophet most powerful, to you I bow,
And before you kneel and before you I weep:
From your heart, grant me the strength of a lion,
From your spirit, grant me angelic whiteness.
Grant me your strength that by practice to attain
To God be submissive and to rule over myself,
To baptize by fasting, to purify by all-night vigils,
To sweeten by prayer and heavenly vision,
And to every martyrdom, walk without fear
With your courage and with a strong faith.
O Saint John, God's chosen one,
And glorious martyr for supreme justice,
You, of whom the godless armies are afraid
To my prayers, do not turn a deaf ear,
But, strengthen me by your prayers,
That as a true candle before the Lord, I stand.
Src :  Prolog of Ochrid

[...] The Beheading of St John the Baptist, a Feast day established by the Church, is also a strict fast day because of the grief of Christians at the violent death of the saint. In some Orthodox cultures pious people will not eat food from a flat plate, use a knife, or eat food that is round in shape on this day.”

    Adorn yourself with truth, try to speak truth in all things; and do not support a lie, no matter who asks you. If you speak the truth and someone gets mad at you, don’t be upset, but take comfort in the words of the Lord: Blessed are those who are persecuted for the sake of truth, for theirs is the Kingdom of Heaven (Matt. 5:10).
    – St. Gennadius of Constantinople, The Golden Chain, 26,29

28 août 2017

Réjouis-toi, Chrétien, car le Christ a vaincu le mal et la mort! (saint Justin Popovic)

Chrétiens, réjouissez-vous toujours, car le mal, la mort, le péché, le diable et l'enfer ont été vaincus par le Christ. Mais quand tout cela a été vaincu, existe-t'il quelqu'un dans le monde qui pourrait réduire notre joie à néant? Vous êtes le maître de cette réjouissance éternelle tant que vous ne cédez pas au péché. La joie brûle dans nos coeurs par Sa vérité, amour, Résurrection et par l'Église et Ses saints. La joie brûle dans nos coeurs de par les souffrances que nous endurons pour Lui, les insultes supportées pour Lui et la mort subie pour Lui, dans la mesure où ces souffrances écrivent nos noms dans le Ciel.
Il n'y a aucune vraie joie sur la terre sans la victoire sur la mort, mais la victoire sur la mort n'existe pas sans la Résurrection et la Résurrection n'existe pas sans le Christ. Le Christ, l'Homme-Dieu Rescussité, le Fondateur de l'Église, déverse constamment cette joie dans les coeurs de Ses disciples par les Saints Mystères et les bonnes oeuvres. Notre foi est accomplie dans cette joie éternelle, dans la mesure où la joie de la Foi en Christ est la seule vraie joie pour la nature humaine.
Saint Justin Popovich,
ch5 de l'Explication de la 1ère épître du saint Apôtre Paul aux Thessaloniciens)



Christians, always rejoice, for evil, death, sin, the devil and hell have been conquered by Christ. But when all of this is conquered, is there anyone in the
 world who can bring our joy to naught? You are the lord of this eternal rejoicing as long as you do not give in to sin. Joy burns in our hearts from His truth, love, resurrection, and from the Church and His saints. Joy burns in our hearts all because of sufferings for Him, mockings for Him, and death for Him, insofar as these sufferings write our names in heaven. There is no true joy on earth without the victory over death, but the victory over death does not exist without the Resurrection, and the Resurrection does not exist without Christ. The risen God-Man Christ, the founder of the Church, constantly pours out this joy into the hearts of His followers through the Holy Mysteries and good deeds. Our faith is fulfilled in this eternal joy, insofar as the joy of faith in Christ is the only true joy for human nature.
St. Justin Popovich, Explanation of I Thessalonians, 5